Phát triển sản phẩm: Các giai đoạn chính là gì

Concevoir un nouveau produit c’est bien, mais bien le concevoir c’est encore mieux ! C’est pourquoi, prendre le temps de construire son nouveau produit est essentiel pour proposer à vos clients potentiels l’offre la plus pertinente qu’il soit pour que le lancement soit réussi.

L’importance de bien connaitre son client

Avant toute chose, parlons persona.

Le persona est la représentation de votre client idéal. Dans toute démarche marketing, il est important de garder en tête qui il est pour rester pertinent, vous faire gagner du temps mais surtout pour vous guider dans vos actions futures, qu’il s’agisse de développement produit, de création de contenu, de choix de supports de communication… Mais pourquoi être autant orienté vers mon client ? Tout simplement car il est votre raison d’exister : sans client au rendez-vous il n’y a pas de business possible, et que le marketing c’est certes parfois un peu d’intuition mais c’est surtout et avant tout s’adresser de manière convaincante mais juste à son client. Alors prendre un peu de temps pour faire connaissance ne semble pas complètement inutile !

La définition de son persona consiste à créer un personnage type en établissant une sorte de carte d’identité (quel est son âge ? son sexe ? son lieu de vie ? sa situation familiale ?), mais surtout en identifiant le plus précisément possible son mode de vie. Pour cela vous devez pouvoir répondre aux questions suivantes :

✔️ Quel type de métier fait-il ? Quelle est sa catégorie socio professionnelle ?
✔️ Quelles sont ses habitudes ? Quel est son style de vie ?
✔️ Quelles sont ses croyances ? ses valeurs ?
✔️ Quels supports de communication utilise-t-il pour s’informer ou se divertir ?
… et tout autre point lié à votre secteur d’activité que vous jugerez pertinent.

Certains sites pourront vous aider dans la construction de votre persona et vous proposent également des modèles de fichier pour conserver précieusement ces informations : XtensioHubspot ou encore WeLoveUsers.

Le processus de développement en 4 étapes

Un développement de produit peut survenir soit par besoin d’élargir votre offre, soit par identification d’une opportunité qui se présente à vous et que vous ne souhaitez pas laisser passer. Dans les deux cas – outre l’étape de génération d’idée – le processus de développement sera sensiblement le même.

1. Générez des idées, puis écrémez-les

Avant d’arriver à une idée pertinente d’une nouvelle offre, le chemin peut être long alors mieux vaut travailler cette étape avant même d’en avoir besoin.

👉 Restez constamment en veille

Le meilleur moyen pour engendrer de nouvelles idées est de rester quotidiennement en veille à la fois sur votre secteur d’activité mais également sur les secteurs annexes : suivre ce que font vos concurrents directs et indirects, suivre l’évolution et les tendances de votre marché à la fois dans votre pays et à l’étranger, être au fait des avancées et des nouveautés technologiques, environnementales, politiques… Outre le fait de vous aider à trouver de nouvelles idées, c’est comme cela que vous comprendrez mieux votre marché.

👉 Analysez ce que disent vos consommateurs

Comme toujours on pense client et consommateur et on les intègre directement dans la boucle car ce sont eux qui vous en apprendront le plus sur leurs attentes ou besoins. Lisez attentivement les messages qu’ils vous envoient, mais surtout allez faire un tour sur les forums et prêtez attention aux commentaires qu’ils font sur les réseaux sociaux car c’est là que leurs remarques seront les plus sincères et libérées.

👉 Brainstormez en équipe

Discutez avec vos collaborateurs et vos proches pour partager vos idées et échanger vos points de vue pour à la fois vous aider à générer un maximum d’idées mais aussi pour les trier et n’en conserver qu’une liste restreinte.

L’écrémage doit vous permettre de vous concentrer uniquement sur les idées avec un certain potentiel. Pour cela, analysez ces idées selon différents critères :

✔️ Le pouvoir de désirabilité de votre idée sur votre persona
✔️ Son potentiel d’un point de vue marché : quel est le stade de maturité du marché ? est-il inondé (si c’est le cas, il sera plus difficile de vous y faire une place) ?
✔️ La pertinence de l’idée pour votre entreprise (complémentarité de l’offre actuelle ? en lien avec votre ADN ? …)
✔️ Sa faisabilité, que ce soit pour des raisons légales ou techniques par exemple. En effet, si l’idée retenue vous amène à intégrer un nouveau marché pensez à étudier les facteurs clés de succès de celui-ci pour savoir si vous possédez toutes les connaissances et compétences requises en interne, ou si le recours à un recrutement ou à un sous-traitant sera nécessaire.

Il s’agit d’une étape non négligeable car bien réalisée elle vous permettra de vous concentrer uniquement sur des idées potentiellement intéressantes pour votre clientèle et donc de ne pas investir inutilement en temps et en argent.

2. Transformez vos idées en concepts

Lorsque vous avez identifié les idées les plus pertinentes pour votre entreprise, vous allez devoir les affiner, les détailler et les structurer pour en sortir un bénéfice client (appelé également proposition de valeur) afin de passer de l’étape de simple idée à un celle d’un concept produit.

Comment identifier et définir une bonne proposition de valeur ?

La proposition de valeur c’est la concrétisation d’une solution unique que vous apportez pour répondre à une frustration identifiée chez votre persona. En d’autres mots c’est la réponse aux questions suivantes : quel problème dois-je essayer de résoudre (= la frustration) ? en quoi mon produit va-t-il apporter quelque chose d’unique, de nouveau ? quel résultat concret va-t-il permettre d’atteindre ? Votre proposition de valeur peut porter sur différents aspects : la performance, l’identité sensorielle, la description technique / la composition du produit, le positionnement prix, la distribution.

Bien que cela puisse sembler fastidieux, prendre le temps de rédiger votre proposition de valeur vous permettra de savoir comment sortir du lot en vous différenciant de la concurrence et donc de vous aider à savoir sur quels atouts appuyer votre communication.

A ce stade, vous vous rendrez compte que pour des raisons diverses certaines idées seront difficilement transposables en concept et qu’elles vont donc s’écarter d’elles-mêmes. C’est un second écrémage qui se fera naturellement.

Si plusieurs concepts restent cependant dans la course, si vous avez besoins de parfaire un concept ou même si votre concept semble abouti, il est intéressant de le(s) confronter à la réalité du marché car ce n’est pas parce qu’un concept vous plait qu’il trouvera son public. Pensez donc à faire participer dès à présent vos clients actuels ou potentiels en les interrogeant sur leur perception et intérêt quant au produit que vous projetez de créer.  Pour récolter leurs avis tous les moyens sont bons : les études type focus group si cela vous est possible, les aborder directement dans la rue, dans votre commerce si vous tenez une boutique par exemple ou alors via des outils de questionnaire en ligne ou même avec un sondage Instagram. Consulter vos proches dans un premier temps est aussi une solution rapide et efficace pour prendre la température.

3. CRÉEZ ET SURTOUT, TESTEZ

Une fois votre concept validé, il est temps de passer à l’élaboration du prototype. En plus d’avoir pour but de matérialiser le concept, cette étape vous permet de vérifier sa faisabilité technique et financière. N’hésitez pas à élaborer plusieurs versions d’un même produit pour déterminer la meilleure version, mais surtout présentez les à vos consommateurs cibles afin de ne pas avancer sur une fausse piste et ce même si votre prototype n’est pas complètement abouti. Cela vous permettra peut-être d’identifier d’éventuels freins et objections que vous n’aviez pas identifiés précédemment et d’y remédier en amont d’une production à grande échelle et ainsi de gagner du temps et de l’argent !

Pour faire tester votre produit une étude de grande ampleur est toujours plus intéressante car elle vous assurera des retours représentatifs et complets. Néanmoins, si vos moyens financiers ne le permettent pas les options de test citées précédemment sont applicables ici aussi et vous apporteront encore une fois des informations précieuses.

4. Faites le grand saut

Enfin, une fois toutes les étapes validées il est temps de se lancer. Bien sûr on n’est jamais à l’abri d’un échec, mais en ayant pris le temps de vous poser les bonnes questions, de tester en amont vous aurez mis toutes les chances de votre côté pour réussir ce lancement de produits et gardez surtout à l’esprit que vous serez toujours à même d’y apporter des optimisations dans un second temps.

Để lại một bình luận: