Öko-verantwortliche Tinte

Pour des designs encore plus éco-responsables, nous avons la solution.

What’zhat étant une agence de design basée au Vietnam ce sujet nous touche doublement. En effet, les problématiques concernant l’encre et la pollution de l’air font partie de notre quotidien. C’est pourquoi aujourd’hui nous vous présentons l’histoire d’Air Ink.

LES DÉBUTS AIR INK

Lorsque Anirudh Sharma n’était alors encore qu’un étudiant, il fit un voyage en Inde. De son pays d’origine, il a pris cette photo plutôt artistique qui a réveillé chez lui une idée brillante : de l’encre noire à base de la pollution de nos pots d’échappement.

Plus de détails sur cette anecdote dans cette vidéo TED TALK.

Il se lance alors dans plusieurs expériences faites maison pour savoir si son projet est vraiment réalisable. C’est une réussite. Avec son équipe Nikhil, Nisheetj et Nitesh ils transforment alors leurs salons en lignes d’assemblage pour leurs stylos innovants. C’était en 2012, depuis la production n’a cessé de croitre et Ink Air est maintenant utilisé par des artistes à travers le monde.

COMMENT LE PM2.5 DEVIENT UNE ŒUVRE D’ART ?

Air Ink c’est d’abord Kaalink, la petite machine fixable sur n’importe quel pot d’échappement pour en extraire le PM2.5. Ce nom scientifique compliqué correspond en fait simplement à la poussière de pollution créée par nos voitures, motos, usines…

Un stylo correspond alors à 40 – 50 minutes de pollution d’un moteur Diesel. Cependant, vous devez être en train de vous demander si cette encre est alors totalement saine et de bonne qualité. Et bien c’est le cas. En effet, ce qui est dangereux dans la poussière de pollution ce sont les microparticules, si fines qu’elles passent dans nos poumons et dans notre sang ! En compactant ces particules dans l’encre elles deviennent alors inoffensives.

D’autant plus que le 1er novembre 2018, l’OMS annonce à Genève que la pollution tue 7 millions d’entre nous par an, Air Ink tombe donc à pique !

LES RÉALISATIONS MADE WITH AIR INK

En juillet 2016, l’équipe a collaboré avec Tiger Beer et ont réalisé une vidéo de promotion.

La vidéo a été un succès retentissant et a été reprise par des organismes de presse du monde entier. Les artistes ont donc commencé à affluer et à vouloir mettre la main sur un de ces feutres. En voici deux d’entre eux :

Kristopher Ho, Muraliste d’Hong Kong, son compte Instagram.

L’artiste Caratoes design un mur avec Air Ink. Image c/o CNN

LES AUTRES PROJETS SUR LA PLATEFORME KICKSTATER

Kickstarter qui fête en ce moment même ses 10 ans d’existance, est une plateforme qui met en relation des entrepreuneurs aux idées créatives et des contributeurs prêt à investir pour ces projets. C’est sur cette plateforme que Air Ink a pu obtenir le budget necessaire à son développement.

Ils classent les projets par catégories :

  • Art,
  • BD et illustration,
  • Design et technologie,
  • Cinéma,
  • Gastronomie et création,
  • Jeux,
  • Musique et édition.

Quelques-uns de nos projets favoris chez Whatzhat :

♻️ Iris – L’outil à dessin qui inspire la créativité

♻️ Via - Wasserfeste Turnschuhe, die aus recyceltem Ozeanplastik hergestellt werden.

♻️ Weitere vielversprechende Projekte, die wieder Vertrauen in die Zukunft schaffen!

Pour suivre les aventures Air Ink n’oubliez pas de vous abonnez à leur page Instagram.

Back to the blog

Leave a Comment: